Le criminel, c'est l'électeur !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le criminel, c'est l'électeur !

Message  Santag le Lun 22 Mar - 11:14


Santag.

Santag
Brigand
Brigand

Age : 67
Messages : 57

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le criminel, c'est l'électeur !

Message  mims67 le Lun 22 Mar - 11:44

mouais...
avatar
mims67
Bandit des grands chemins
Bandit des grands chemins

Age : 49
Messages : 113

Revenir en haut Aller en bas

Mouais mouais ? ou mouais mouais !

Message  Santag le Lun 22 Mar - 17:35

Bonjour mims67.
clin d\'oeil J' ai rapidement été surpris que les populations de la planète aillent voter afin de choisir leurs Maîtres ? C'est bizarre comme démarche, non ?
Franchement je trouve idiot d'aider des mecs et des nanas qui ne pensent qu'à leurs tronches, pour ensuite mater les populations votantes et les autres, qu'ils se débrouillent donc avec leur système mortifère, mais ne les aidons surtout pas, sinon cela s'appelle de la complicité ou de la collaboration.
Et quelle que soit la couleur politicarde, ils mentent toujours aux populations, et ce qui malheureusement les aident bien c'est que l'homme ne sait pas vivre sans chef ! Il adore les chefs, c'est très con.
Ce n'est pas simple, mais essayons d'être le plus souvent possible notre propre chef.
Salut mims et porte toi bien.
Santag. santé !

Santag
Brigand
Brigand

Age : 67
Messages : 57

Revenir en haut Aller en bas

Le criminel, c'est l'électeur

Message  La Bonne Fée le Lun 22 Mar - 18:23

Ah moi j'adore !!

C'est provoc, c'est direct, mais dans le fond hélas c'est tellement vrai...


Parfois je laisserais volontiers les ouvriers et les français d'origine immigrée qui ont voté Sarko, LePen et compagnie crever la bouche ouverte. Merde quoi, s'ils sont assez cons pour voter pour un mec qui leur dit d'aller bosser encore plus... c'est du masochisme ma parole, ou un niveau incongru de stupidité manifeste...


Mais j'suis une sensible, et ils finissent toujours par m'attrister et me faire pitié
alors je vais les rejoindre dans la rue pour soutenir leurs grotesques (car ridiculement minuscules) revendications (autant poser un pansement sur une jambe de bois...), en espérant que peut-être quelques-uns d'entre eux, moins hagards, moins naïfs ou moins babos que les autres, parviendront à mettre le feu aux poudres et à abattre le "Pouvoir", ou au moins lui faire bien mal

Mais là j'avoue je commence à saturer.
Manifestement, depuis le temps!, c'est ni en votant, ni en défilant calmement avec des ballons multicolores, son sandwich merguez dans une main et son drapeau dans l'autre, qu'on fera bouger les choses.
Dans les médias, lors des manifs, on voit souvent la Police qui intervient pour empêcher ce qu'ils appellent des "débordements" (c'est tellement plus neutre que "tentative d'insurrection" !).
Rien de plus normal me direz-vous !
Mais ce qui est MOINS NORMAL, c'est que le plus souvent ce n'est pas la Police qui calme les manifestants et ouvriers qui s'insurgent, C'EST LES SYNDICATS !!!!!!!!!!

Quand on parle de syndicats "co-gestionnaires de la misère"...
Le pire, c'est qu'au fur et à mesure des années,
même les petits groupuscules dits "activistes" (moi je dirais "actifs" tout court mais bon !), les syndicats minoritaires qui voulaient en découdre avec l'Etat et le Patronat (et les fachos
) etc... même EUX se sont "assagis" et parlent maintenant de consensus, se présentent aux élections professionnelles (ce qu'ils refusaient catégoriquement avant), tentent d'éviter les "débordements" en manif, et parlent de compromis au nom de l' "unité"...
Mais l'unité de qui ? De quoi ?
L'unité des syndicats et partis qui nous enc...
depuis des années ??? Non merci, qu'ils se les foutent au c... leur unité et leur pacifisme masochiste !!
Qu'il s'agisse du rôle de l'électeur dans cette pseudo-démocratie, ou du "spectacle de la contestation" organisé rituellement par nos bons syndicats, la pilule est dure à avaler, moi aussi ça me fait ch...
de reconnaître que moi-même j'ai déjà cautionné ce système en allant voter etc...
Toujours peur du pire, d'un parti encore plus pourri, de réformes toujours plus trash, alors comme "de deux mots il faut choisir le moindre" bah... on va voter pour "le moins pire".

Mais est-ce là l'essence du vote, de la démocratie victorieuse du peuple sur son oppresseur : voter pour le moins pire ??

Est-ce là vraiment ce que nous voulions quand, ivres de liberté contre les Rois et les Royaumes, nous avons créé, par la justice populaire et par le sang et les larmes, la "République" et la "démocratie" ?

Je ne crois pas.

D' "honnêtes" mandataires de la volonté du peuple, révocables et sanctionnables, nous sommes arrivés aujourd'hui à des "élites d'hommes politiques" élus pour faire ce qui leur chante, et impossible de les déboulonner du "Pouvoir" !
Ouais : de mandataires révocables on est passés à une élite de "professionnels" intouchables... aujourd'hui on ne subit plus un Roi, on le choisit sur une liste pré-établie par sa Cour !
Quelle grande avancée...


Voter pour quelqu'un d'autre ? Mais pour qui bon sang, ils sont tous pareil !!
J'ai la trentaine, 30 ans que je vois "le peuple" voter tantôt à gauche,btantôt à droite. 30 ans que vois défiler le PS, l'UDF-MoDEM et le RPR-UMP. Qu'est-ce que ça a changé ?
A part le droit à l'avortement, la dépénalisation de l'homosexualité et l'abolition de la peine de mort, et tout ça dans les années fin 70 début 80 donc ça date hein..., quoi de neuf et de bien depuis 30 ans ?????
Si voter pour quelqu'un changeait VRAIMENT le monde, en tout cas dans les systèmes dits "représentatifs", je crois que ça se saurait depuis longtemps.

Alors ne pas cautionner leur système en refusant de voter, ou en votant blanc, ou nul (une affiche, un p'tit mot etc) il me semble que c'est déjà une bonne base.
Comment nos "dirigeants" pourraient prétendre à une quelconque légitimité si personne ou presque ne va voter ?


Ca ne sera pas LA solution à TOUS nos problèmes, mais au moins ça permettra de reposer les bases du débat : une démocratie c'est quoi ? comment ça marche ? qu'est-ce qu'on veut comme mode
d'organisation, de société ?

Des questions que, tout là haut là haut, les hommes (et femmes) de Pouvoir n'ont pas trop envie qu'on se pose...
avatar
La Bonne Fée
Bandit des grands chemins
Bandit des grands chemins

Age : 540
Messages : 160

Revenir en haut Aller en bas

Je cautionne.

Message  Santag le Lun 22 Mar - 22:33

c\'est des malades!

Soir La Bonne Fée,
Tu n'as rien oublié et je suis totalement en osmose avec ton texte.
... mais demain j'y vais à leur manif bidon... histoire de fustiger les hiérarchies syndicales.
Prends soin de toi.
Santag.

Santag
Brigand
Brigand

Age : 67
Messages : 57

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le criminel, c'est l'électeur !

Message  mims67 le Mar 23 Mar - 13:20

bon, je développe mon "mouais"...
Perso, je suis pas anarchiste. Souvent déçue par les politiciens (et pas la politique, nuance), j'ai tout de même rencontré dans ma courte vie, des gens intéressants, pas "tout pourris" qui évoluaient dans ce milieu-là.
Ils sont rares, certes, mais ils existent. Souvent au niveau local, certes, parfois régional... peut-être en existe-t-il au niveau national que je ne connais pas...

Alors, collabo peut-être (mais ce mot à une connotation tellement forte que je ne suis pas sûre qu'il faille l'utiliser dans ce sujet) mais je persiste à aller voter (enfin, quand je peux parce que là, je pouvais pas).

Que l'homme ne sache pas vivre sans chef, je sais pas. Mais qu'il faille quelques décideurs, je pense que oui...
En tant qu'instit, j'ai souvent laissé ma classe "en liberté" pour prendre une décision. D'abord, rien...personne ne se lance, personne n'ose... Et puis finalement, y'a quelques "leaders", quelques "décideurs" qui prennent la parole et qui débattent, et on arrive plus ou moins vite à une décision que la majorité va suivre...
Peut-être que c'est humain... peut-être aussi que ça marcherait pas sans ça... Si chacun décidait pour sa pomme, je suis pas sûre que la société serait plus vivable...
bref...


après, je suis d'accord aussi que les syndicats sont devenus frileux... Je suis née en 68, mes parents dans l'enseignement avaient fait de longues grèves qu'on n'ose plus faire maintenant... Désolée, je connais mal le milieu du privé, mais pour en avoir parlé avec des délégués syndicaux, ils font souvent des sondages pour demander aux troupes si elles seraient prêtes à faire une longue grève, à tenir bon... ben la majorité dit que ça sert à rien... donc forcément, lutter sans être suivi, ça doit pas être facile...
mais le peuple devient "suiveur", c'est clair... la trouille de tout perdre, la crise, etc...je sais pas. Quoi qu'il en soit, je ne pense pas que ce soit aussi simple que "tous pourris" ou "que des cons".
J'ai touours eu en horreur la généralisation. Donc j'ai du mal à me dire que tous les votants pour Sarozy sont des cons (et pourtant, j'aime pas ce type, loin de là), que tous les électeurs sont des collabos ou que tous les polititiens sont pourris. C'est tellement plus simple de catégoriser les gens...

C'est jamais blanc ou noir, plutôt "entre gris clair et gris foncé"... et faut faire avec, faire les moins mauvais choix, se battre au possible pour faire évoluer les choses, essayer de convaincre, d'éduquer, de faire progresser, de tirer les leçons...

Les manifs ne servent à rien ? sans doute qu'elles servent moins qu'avant, parce qu'elles se multiplient et que, une bonne vieille journée de grève, ça change pas grand chose. Imaginons une grève générale, ne serait-ce qu'une semaine, et un pays paralysé, ça ferait peut-être réfléchir un peu plus... quoi que. Mais qui serait prêt à se lancer là-dedans. Qui est prêt à perdre une semaine de salaire quand c'est déjà pas simple de finir le mois... ?

Les politiciens semblent tous attristé du taux d'abstention, mais bon, ils en discuttent 10 minutes et puis...? ça non plus, ça n'a pas l'air d'être très efficace...
J'ai pas de solution miracle, j'essaie d'être au mieux en accord avec mes principes en essayant de faire bouger les choses...
avatar
mims67
Bandit des grands chemins
Bandit des grands chemins

Age : 49
Messages : 113

Revenir en haut Aller en bas

Le criminel c'est l'électeur

Message  La Bonne Fée le Mar 23 Mar - 21:21

Santag a écrit: (...) mais demain j'y vais à leur manif bidon...

Ah zut de flûte, je devais y aller aussi (j'adore les ballons multicolores!, et ça fait une journée loisirs moins chère qu'au Parc Astérix ou à DisneyLand !! ) mais finalement j'ai pas pu...
Bisouilles ! Et merci Santag !
avatar
La Bonne Fée
Bandit des grands chemins
Bandit des grands chemins

Age : 540
Messages : 160

Revenir en haut Aller en bas

Re : Le criminel c'est l'électeur

Message  La Bonne Fée le Mar 23 Mar - 21:41

mims67 a écrit:bon, je développe mon "mouais"...
Perso, je suis pas anarchiste

"Y'en a pas 1 sur 100 et pourtant ils exiiiiiiiistent..."
Ah ma mims, c'est pas grave, personne n'est parfait !

Heureuse que tu aies développé ton "mouais", c'est déjà mieux on a des bases intéressantes de discussion !!
Bon, je sais pas si on arrivera ici à régler un débat qui date de plus de 100 ans (réformisme VS révolution, l'auto-gestion est-ce possible ?! etc...) mais au moins on peut s'atteler à la tâche

Très succintement (oui parce que là faut que je sorte le toutou ça urge si tu vois ce que je veux dire ! ) pour te répondre :
- Oui heureusement y'a aussi des "politiques" bien ! surtout au niveau local en général, ce qui confirme que c'est par petits groupes locaux (et si possible en autogestion !) qu'on peut arriver à faire quelque chose. Mais même ces "politiques" bien galèrent à faire avancer les (bonnes) choses, tant ils sont empêtrés dans des galères de partis politiques, de pêche à l'électorat et autres magouilles dont ils ne sont pas forcément responsables.
Et c'est pas parce qu'ils sont "bien" que la population locale ne ferait pas mieux, si elle était consultée et organisée
- Et pour les enfants, et la capacité des êtres humains à vivre sans chefs, je suis partiellement d'accord avec toi. L'exemple que tu donnes (les enfants de ta classe) est bien : les gamins ont galéré à décider tous seuls, mais pas parce qu'ils en sont incapables : parce qu'ils n'en ont pas l'habitude. Rien, ni dans leurs familles ni à l'école, ne les prédispose et les prépare à "assumer" (car il ne s'agit pas de décider tout et n'importe quoi, il faut décider en conscience, en connaissance de cause, raisonner, prévoir, anticiper...) ce rôle, à décider à la fois pour eux-mêmes ou pour la collectivité, la communauté.
L'auto-gestion n'est pas une évidence (la tyrannie non plus !) mais ça s'apprend
- D'autre part le leadership c'est différent d'être chef. Un leader est suivi car respecté, il peut être "destitué" (il suffit de ne plus suivre le leader). Un chef t'impose, par la hiérarchie et la force si nécessaire, ses idées. C'est pas tout à fait pareil

Je file !!
avatar
La Bonne Fée
Bandit des grands chemins
Bandit des grands chemins

Age : 540
Messages : 160

Revenir en haut Aller en bas

Le criminel c'est l'électeur

Message  AhCaSuffit le Mar 23 Mar - 21:43

Santag a écrit:
... mais demain j'y vais à leur manif bidon... histoire de fustiger les hiérarchies syndicales.


Si toi ou des potes ou les z'aut' z'électrons libres ont des infos ou un p'tit debriefing à faire, ça serait avec plaisir !
C'est là : http://zone-libre.forum-actif.net/agenda-des-manifs-rassemblements-f16/mardi-23-mars-greves-et-manifestations-t54.htm

_______________
"Il faut se méfier des comiques : parce que quelques fois ils disent des choses pour plaisanter." Coluche
avatar
AhCaSuffit
Modo de l'Extrême
Modo de l'Extrême

Messages : 60

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le criminel, c'est l'électeur !

Message  mims67 le Mer 24 Mar - 12:13

La Bonne Fée a écrit:- Et pour les enfants, et la capacité des êtres humains à vivre sans chefs, je suis partiellement d'accord avec toi. L'exemple que tu donnes (les enfants de ta classe) est bien : les gamins ont galéré à décider tous seuls, mais pas parce qu'ils en sont incapables : parce qu'ils n'en ont pas l'habitude. Rien, ni dans leurs familles ni à l'école, ne les prédispose et les prépare à "assumer" (car il ne s'agit pas de décider tout et n'importe quoi, il faut décider en conscience, en connaissance de cause, raisonner, prévoir, anticiper...) ce rôle, à décider à la fois pour eux-mêmes ou pour la collectivité, la communauté.
L'auto-gestion n'est pas une évidence (la tyrannie non plus !) mais ça s'apprend
- D'autre part le leadership c'est différent d'être chef. Un leader est suivi car respecté, il peut être "destitué" (il suffit de ne plus suivre le leader). Un chef t'impose, par la hiérarchie et la force si nécessaire, ses idées. C'est pas tout à fait pareil
Je file !!

Pour revenir à mes élèves, effectivement, ça s'apprend, de décider. Mais même avec une pédagogie Freinet sur plusieurs années (je suivais mes élèves 3 ans) et donc, des possibilités d'apprendre à décider assez souvent, y'a toujours ceux qui s'en foutent, ceux qui n'osent pas, ceux qui n'ont pas d'idées... bref, même si tous les élèves gagnent en "autonomie" et en assurance, les caractères, les prédispositions perdurent...
Je ne doute pas que, en grandissant encore, ils puissent continuer à apprendre, mais quand même, chez les adultes, y'aura toujours les timides, les "moutons", les qui s'en foutent non ?

Quant à la différence "leader" et "chef", il me semble qu'un chef peut être destitué aussi. Ca s'appelle une révolution... Sauf qu'il faut aussi pouvoir assurer derrière, et il faut les couilles d'y aller, révolutionner...
Moi, ce qui me fait sourire, c'est qu'avec le recul, on regrette souvent le précédent. Chirac par exemple. Je suis plutôt de gauche et encore plus écolo, donc Chirac, c'était pas mon choix. N'empêche, à chaque salon de l'agriculture, les paysans le regrettent... il avait le contact lui au moins...
pourquoi je disais ça déjà ? ah oui... chacun des élus, même pourri, a des idées ou en a eu, a des points positifs (oui, même Le Pen : il a prôné un temps un salaire pour les femmes qui choisissaient de rester à la maison et je trouvais ça assez intelligent ; j'en connais un paquet (dans l'enseignement) qui ne travaillent que parce qu'elles ont besoin d'un deuxième salaire, et qui préféreraient s'occuper de leurs propres mômes si ... mais je m'égare...)
Donc, le système est ce qu'il est (et l'idée, c'est de le faire évoluer dans le bon sens) mais j'ai la faiblesse de croire qu'il y a des "bons partout" et qu'il est possible d'avancer, cahin caha... mais d'avancer quand même...

On est dans une société de plus en plus individualiste, et l'anarchisme, du coup, c'est pas sûr que ce soit la solution... Par contre, qu'il faille consulter bcp plus le peuple, ça je suis d'accord... A mon avis, surtout avec internet, il devrait être facile d'organiser des sondages, des référendums beaucoup plus souvent.
avatar
mims67
Bandit des grands chemins
Bandit des grands chemins

Age : 49
Messages : 113

Revenir en haut Aller en bas

Sondages et référendums ou démocratie directe?

Message  Le Taulier le Lun 29 Mar - 16:12

Sondages et référendums ou démocratie directe?

Je vois ce que tu veux dire mims, mais concernant les référendums et autres sondages, je persiste à penser que même si c'est faisable (techniquement) ce n'est pas dans l'intérêt de nos dirigeants de nous demander notre avis...
Car justement, ils "dirigent" et ils aiment ça! Et leurs intérêts (notamment financiers ou électoraux) ne sont pas les nôtres.
D'autre part, je ne fais pas plus confiance au "peuple" tel qu'il existe aujourd'hui qu'aux dirigeants habituels pour prendre de "sages" décisions :
par exemple, si on faisait un référendum là tout de suite maintenant sur la peine de mort ou sur l'avortement, on aurait de sacrées mauvaises surprises...
(voir à ce sujet cette courte vidéo de Desproges :
http://www.dailymotion.com/video/x6vns8_anti-democratie-selon-desproges_webcam )

Non pas que "le peuple" soit un ramassis de con... et de beaufs (quoi que...?! ) mais il a tellement bien été déshumanisé, infantilisé et lobotomisé qu'il faudra un peu de temps à mon avis pour qu'il soit apte à "s'assumer seul". C'est là qu'intervient notamment l'éducation...

Et pour en revenir à la question précise des sondages et référendums, je ne pense pas que la démocratie ce soit simplement "consulter le peuple".
Il ne s'agit pas de nous consulter, il s'agit que le peuple lui-même, en petits et moyens groupes, s'organisent, vote et décide pour lui-même :
c'est bien plus complexe que de répondre "oui" ou "non" à une proposition émanant d' "experts", de dirigeants.

Par exemple, le tri sélectif.
Si on explique aux gens (ce qui a déjà été fait) que le tri sélectif c'est bien, c'est bon pour la planète etc... et qu'on leur demande en référendum s'ils sont pour ou contre, beaucoup voteront "pour".
Mais est-ce pour autant que leurs comportements changeront? Est-ce pour autant qu'ils pratiqueront le tri sélectif? J'en doute, et les chiffres le confirment d'ailleurs (moins d'un ménage sur 7 en France pratique le tri sélectif).
En revanche, si le ramassage des ordures et le tri sélectif ne sont plus "délégués" à d'autres (l'Etat, les sociétés spécialisées...) mais que c'est "au peuple" de le gérer, là ce sera différent!
On peut imaginer un système par villages, par quartiers... où tous les habitants participeraient, par roulement, au ramassage des ordures et au tri sélectif.
Résultat : après avoir fait 10 allers-retours de chez soi au camion-benne alors qu'en compactant et consommant autrement on aurait réduit les déchets et donc le nombre de sacs poubelle à transporter et donc le nombre d'allers-retours, je peux vous garantir que les fois suivantes, les personnes feront plus attention à comment elles gèrent leurs propres déchets!!

Idem pour la propreté sur la voie publique, dans les entreprises ou à l'école. On s'en fout de jeter son paquet de clopes ou de Pom'Pote vide par terre : y'a les éboueurs, les femmes de ménage qui sont là pour ça.
Mais si le ménage et l'entretien ne sont plus délégués à des "invisibles" (nom donné aux professions qui font tourner la société et qui pourtant sont toujours oubliées ou négligées : ménage, entretien de la voie publique, croque-morts, thanatopracteurs...) mais assurés par tout le monde, les comportements évolueront.
Le gamin qui aura déjà assuré 3 ou 4 ramassages de déchets il y réfléchira à deux fois avant de rejeter son Pom'Pote par terre, non mais!!

Déléguer ses propres responsabilités à d'autres n'a jamais amené rien de bon... "je n'ai fait qu'obéir aux ordres" répondaient les nazis et les collabos.
Qu'il s'agisse de vie quotidienne ou de valeurs, de justice, confier ça à une "élite" ou à des "responsables" (souvent irresponsables au demeurant!!) ça finit toujours par nous retomber sur la gueule!

Concernant les élections, c'est vrai qu'on ne peut pas jeter la pierre de l'infamie sur chaque "votant" qui espère ce faisant changer les choses et les améliorer un peu ; mais force est de constater que c'est un échec depuis plus d'un siècle... pour conclure je ne vois rien de mieux que l'intervention de cette mamie Super-Résistante :
http://www.dailymotion.com/video/xcmyu5_l-habit-ne-fait-pas-le-moine-mamie_fun


vas-y mamie!!

_______________
"No God. No King. Only Man."
avatar
Le Taulier
Admin
Admin

Messages : 109

http://zone-libre.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le criminel, c'est l'électeur !

Message  mims67 le Lun 29 Mar - 22:42

Certes, ça se défend... mais ce qui fonctionnerait peut-être pour les ordures ou le ménage ne peut pas fonctionner pour tout...
Mais ça ferait du bien à l'individualisme ambiant !
avatar
mims67
Bandit des grands chemins
Bandit des grands chemins

Age : 49
Messages : 113

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le criminel, c'est l'électeur !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum