"Halte à la discrimination des Tziganes !"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Halte à la discrimination des Tziganes !"

Message  Santag le Mer 28 Juil - 21:02

étoile

De "collectif-0@no-log.org"
A Zone Libre.

Hortefeux va démanteler la moitié des 300 camps illégaux installés en France
par des gens du voyage et des Roms, a annoncé mercredi 28 juillet le ministre de l'intérieur.
Les autorités françaises procéderont parallèlement à la reconduite "quasi immédiate"
en Roumanie et en Bulgarie des Roms.
C'est une opération électorale, avec la poursuite de la politique de
la peur.
Et pendant ce temps là, Bettencourt et compagnie magouillent en dissimulant
des tonnes de fric, arrosant les politicards au passage et pourquoi elle
n'est pas expulsée sur le champ sur son île?


--------------------------------

"Halte à la discrimination des Tziganes !"
Par Jean-Pierre Liégeois, sociologue, fondateur, en 1979, du Centre de
recherches tziganes

Le 21 juillet, l'Elysée diffusait une "Déclaration de M. le Président de
la République sur la sécurité", dans laquelle le président mentionne "les
problèmes que posent les comportements de certains parmi les gens du
voyage et les Roms". Et il ajoute : "Je tiendrai une réunion à ce sujet le
28 juillet. Cette réunion fera le point de la situation de tous les
départements et décidera les expulsions de tous les campements en
situation irrégulière." Au moment même où se tient cette réunion, il
convient d'apporter quelques précisions.

L'expression "gens du voyage" est un néologisme administratif développé en
France dans les années 1970. Cette catégorie aux contours flous permet d'y
mettre ce que l'on souhaite pour répondre à des objectifs politiques.
Ainsi la loi de juillet 2000, relative à l'accueil et à l'habitat des gens
du voyage, les caractérise par la mobilité de leur résidence. Mais souvent
l'administration parle des "gens du voyage sédentarisés" ce qui renforce
la confusion.

Or, ces gens du voyage sont souvent des Roms, des Gitans, des Manouches,
etc., autant de groupes qui sont les éléments d'une mosaïque qu'on peut,
en français, nommer "tzigane". Ainsi la fédération qui regroupe, en
France, des groupes différents a choisi de s'appeler Union française des
associations tziganes, afin de respecter la variété de ses composantes et
un Collectif des associations tziganes vient d'être formé. Le discours
politique, ces derniers temps, laisse entendre que les Roms seraient des
étrangers, ce qui est une autre source de malentendu car les Roms sont
présents dans la catégorie des gens du voyage, et plus nombreux encore
sont ceux fixés depuis des générations en France.

Ainsi mettre sur le même plan gens du voyage et Roms est une erreur, car
il s'agit, d'un côté, d'une catégorie administrative, et de l'autre, d'un
ensemble socioculturel millénaire originaire de l'Inde, avec une langue
dérivée du sanskrit, et représentant plus de 10 millions de personnes en
Europe. Faire des Roms des étrangers est aussi une erreur, car la plupart
de ceux qui sont en France sont français.

Quand le porte-parole du gouvernement, Luc Chatel, précise, pour le
défendre, que le chef de l'Etat "ne cherche pas à stigmatiser une
communauté, mais à répondre à une problématique", et ajoute : "On a beau
être rom, gens du voyage, parfois même français au sein de cette
communauté, eh bien, on doit respecter les lois de la République." Il se
trompe lourdement en disant "parfois même français" puisque, par la
définition même de leur statut administratif, les gens du voyage sont
français et que de nombreux Roms le sont aussi. Mais le discours politique
hypertrophie la présence d'environ 12 000 à 15 000 Roms qui n'ont pas la
nationalité française, pour mieux instrumentaliser cette présence et
l'utiliser comme un épouvantail, alors que la grande majorité de ces Roms
sont des citoyens de l'Union européenne.

Quand le chef de l'Etat indique que la réunion du 28 juillet "fera le
point de la situation de tous les départements et décidera les expulsions
de tous les campements en situation irrégulière", on doit s'interroger. On
remarque que le résultat de la réunion est prédéterminé : elle va décider
de l'expulsion. Mais va-t-on expulser ceux qui sont citoyens français,
majoritaires parmi les populations visées ? S'il s'agit de ceux qu'on met
dans la catégorie gens du voyage, il convient de rappeler que l'accueil de
ces familles est prévu dans une première loi de 1990, si peu mise en œuvre
qu'il a fallu en adopter une deuxième, en 2000, très peu appliquée à son
tour, au point que plus de 50 % des places d'accueil des familles ne sont
pas réalisées.

Autrement dit, mathématiquement, plus de 50 % des gens du voyage sont en
situation irrégulière parce que les collectivités locales sont en
infraction, et parce que les préfets ont manqué à leur devoir. Ainsi on
rend responsables des familles qui sont victimes de la défaillance des
collectivités locales et de l'inertie des pouvoirs publics. Si elles sont
expulsées, où iront-elles, puisque l'espace d'accueil n'existe pas ?
Va-t-on les reconduire à la frontière, renouant avec les politiques menées
pour les Tziganes dès le XVe siècle, ou les déporter, comme ce fut souvent
le cas ?

Il faut enfin rappeler qu'à l'égard des Tziganes et des Roms, la France
est dans une position d'illégalité. La loi de 1969, qui régit le statut
des personnes sans domicile ni résidence fixe, non seulement instaure une
catégorie de citoyens discriminés et sous liberté surveillée, porteurs de
livrets ou de carnets à faire viser régulièrement, mais elle n'est pas
conforme à la Constitution puisqu'elle les oblige, pour voter, à trois ans
de rattachement à une commune au lieu de six mois en droit commun.

En France, la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour
l'égalité (Halde) et la Commission nationale consultative des droits de
l'homme ont, à plusieurs reprises, souligné les discriminations dont sont
l'objet les gens du voyage et les Roms. Les critiques sont convergentes et
de plus en plus fermes de la part des instances européennes : par exemple,
le rapport du Commissaire européen aux droits de l'homme, le rapport sur
la France de la Commission européenne contre le racisme et l'intolérance,
publié en juin, et la récente notification à la France, par le Comité
européen des droits sociaux et par le Comité des ministres du Conseil de
l'Europe, de sa violation de sept articles de la Charte sociale européenne
pour les gens du voyage et les Roms.

Pourtant on peut craindre que la France ne se mette davantage encore hors
la loi : dans la dynamique des propos tenus par ses responsables
politiques, on peut être inquiet quant aux décisions qui seront prises, ou
qui sont déjà prises. Les expulsions collectives promises par le chef de
l'Etat, alors qu'elles sont déjà trop fréquentes partout en France, ne
sont généralement pas légales.
L'avenir est sombre, ni social, ni culturel, ni éducatif, ni même politique dans le sens noble,
mais policier.

Santag
Brigand
Brigand

Age : 67
Messages : 57

Revenir en haut Aller en bas

Tziganes : Bruxelles, feu vert à la France.

Message  Santag le Jeu 29 Juil - 16:52

Nationaux européens : racistes, xénophobes, pourritures...
Tolérance zéro, fachos !
Les Gaulois n'ont pas changés, toujours aux ordres du pire, Laval n'est
hélas pas mort !
Et tout ceux qui se disent progressistes roupillent, dormez-bien !

Santag
Brigand
Brigand

Age : 67
Messages : 57

Revenir en haut Aller en bas

Manip ?

Message  Santag le Jeu 29 Juil - 21:30

nom de !!!!

Salut à vous,

Moi, sur St Aignan y a un truc qui me choque : sur la quarantaine
d'assaillants de la gendarmerie il y en avait 5 ou 6 cagoulés, c'était qui
ceux-là ? des appariteurs, des infiltrés ?
Manipulation ?

Les expulsions de campements avaient déjà commencé en Ile de France avant
cette réunion du 28 juillet, relayée le lendemain par l'Europe qui donne
son aval, c'est vachement rapide tout ça, vous ne trouvez pas ?

Bonne soirée à vous.

Belphégor.

Santag
Brigand
Brigand

Age : 67
Messages : 57

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Halte à la discrimination des Tziganes !"

Message  Fifou Le Fou le Lun 2 Aoû - 15:58

La chasse aux tziganes fait vraiment flipper... une mesure qui m'a beaucoup choqué c'est celle d'envoyer des agents du Fisc dans les camps pour vérifier les comptes et les biens des "gens du voyage" (et éventuellement les saisir). Ca me rappelle un peu trop les saisies des biens des Juifs durant les années 30-40...
avatar
Fifou Le Fou
Brigand
Brigand

Messages : 83

Revenir en haut Aller en bas

Loon-Plage : les migrants se font couper l'eau potable !!

Message  La Bonne Fée le Mar 3 Aoû - 3:57

Histoire de rester dans le même genre... de :
http://www.libelille.fr/saberan/2010/08/pr%C3%A8s-de-dunkerque-migrants-priv%C3%A9s-deau-potable.html

02/08/2010
A Loon-Plage, les migrants se font couper l'eau potable

C'était un point d'eau potable.
Pour boire, cuisiner, se laver, laver les habits. Médecins du Monde avait monté cette citerne sur le campement d'une cinquantaine de migrants afghans et kurdes de Loon-Plage, près de Dunkerque, malgré le désaccord du Port Autonome. La citerne a été détruite par les autorités portuaires, indiquent les humanitaires. Vincent Hirel, logisticien de Médecins du Monde à Dunkerque, réagit :

Quand aviez vous installé cette citerne?
Le 21 juillet. Deux jours après, nous avons reçu un mail du port nous demandant de l'enlever. On était en pourparlers avec le port. On se demandait si ce mail était formel, si la citerne serait tolérée.

Gênait-elle?

Non, mais le port estime qu'elle favoriserait l'implantation des migrants.

C'est l'éternel débat : les autorités disent qu'aider les migrants, c'est créer un appel d'air, les humanitaires parlent de dignité et de santé publique.

La citerne a été détruite vendredi. Deux jours après le vote d'une résolution de l'ONU qui reconnaît l'accès à l'eau potable comme un «droit humain fondamental». C'est par ailleurs un problème de bon sens. L'an dernier à la même époque, on a dû faire face à une épidémie de gale à Calais. La douche la plus proche, pour les migrants de Loon-Plage, est à trois kilomètres et demi, dans un préfabriqué, ouvert une à deux heures par jour.

Dans quel cadre aviez-vous installé cette citerne?

Notre but, c'est d'améliorer les conditions de vie des migrants sur le plan de l'hygiène et sur le plan sanitaire. Ca veut dire un accès à l'eau potable, à des latrines, et le ramassage des déchets, en plus de l'accès aux médecins chaque semaine sur les trois sites dunkerquois : Loon-Plage, Téteghem, et Grande-Synthe. Il y a eu 140 interventions, 1900 consultations en 2009. Nous constatons que 40% des problèmes sont des dermatoses, dûs au manque d'hygiène. Pour le reste, des problèmes ORL, dûs au froid et au vent, et de la traumatologie, dues à des chutes de camions ou à des courses pour éviter la police.

Où en êtes vous?

Nous installons des latrines, un trou dans le sol et des planches, pour éviter que les champs alentour ne deviennent des champs de déjection, vecteurs de maladies. Nous nettoyons les sites avec les migrants. Nous avons l'accord du maire de Grande-Synthe (Damien Carême, PS, ndlr) pour créer un point d'eau. A Téteghem, nous avons l'accord du maire (Franck Dhersin, UMP, ndlr), mais le propriétaire du terrain est la Communauté urbaine de Dunkerque (présidée par Michel Delebarre, PS, ndlr), nous sommes en pourparlers.

Allez-vous installer une nouvelle citerne?
Non, puisqu'elle a été tout de suite démantelée. Nous allons essayer de trouver une autre solution, pour acheminer l'eau de manière efficace.

Recueilli par Haydée Sabéran
Le port de Dunkerque, sollicité, n'a pour l'instant pas répondu à nos appels.
avatar
La Bonne Fée
Bandit des grands chemins
Bandit des grands chemins

Age : 540
Messages : 160

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Halte à la discrimination des Tziganes !"

Message  Ficus le Mer 11 Aoû - 0:24

Encore une réminiscence des glorieuses années 40...Eh oui, c'était quand la dernière fois qu'on a déporté des Tziganes?

Passons sur les amalgammes foireux des politiques ("Roms"="Tziganes"="Gipsy"="mangeurs de hérissons & voleurs de poule") relayés par les médias, visant à uniformiser la communauté des gens du voyage en ignorant leur diversité intrinsèque (ben oui quand tu es nomade, tu bouges plus, donc tu te confrontes plus à différentes population, donc tu évolues et tu t'adaptes beaucoup plus rapidement que les sédentaires, c'est pas nouveau)
et à en faire le nouveau responsable ETRANGER de la délinquance...
avatar
Ficus
Voleur de sucettes
Voleur de sucettes

Messages : 27

http://ficus.jimdo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Halte à la discrimination des Tziganes !"

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum