Bio, écolo, tests sur les animaux... kézako?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bio, écolo, tests sur les animaux... kézako?

Message  AhCaSuffit le Lun 1 Mar - 10:32

Bio - Ecolo - Sans parabens - OGM - Non testé sur les animaux/sans produits d'origine animale - Fibres et colorants naturels : lexique et réflexions !

Bio : Dont les ingrédients sont très majoritairement issus de l'agriculture biologique, c'est-à-dire sans engrais ni insecticides chimiques ; on utilise plutôt des engrais et produits naturels, et des modes de production plus "soft" (doux) pour les terres.
Du coup, les produits bio sont plus chers car plus difficiles à obtenir en quantités industrielles. Les prix devraient devenir plus abordables au fur et à mesure que les agriculteurs "bio" seront plus nombreux (à ce jour, ils ne représentent que 2 à 3% des agriculteurs).
A noter : les agriculteurs sur le territoire national sont trop peu nombreux pour assurer la demande, croissante, en produits bio. Du coup, bon nombre de produits bio sur le marché sont IMPORTES : et le plus souvent sur de très longues distances, par camion... qui pollue... est-ce bien intelligent?!
D'autre part, un produit "bio" peut avoir été testé sur les animaux, ou être commercialisé avec un packaging en plastique, ou être fabriqué par des enfants ou dans des conditions indignes... Attention donc, un produit "bio" n'est pas forcément un produit bien sous toutes les coutures!

Ecolo : Qui limite ou diminue l'impact négatif des produits, des modes de production, de consommation, des comportements... sur la planète, sur l'environnement (c'est-à-dire sur les humains, les animaux, la santé, le climat, les éco-systèmes). Qui se soucie de la qualité de l'environnement.
A noter : Certains "écolos" sont à côté de la plaque (par exemple faire construire une éolienne là où y'a pas d'vent...!) ou incohérents (ils ne s'habillent qu'en laine de mouton mais roulent en 4x4...). Un vrai "écolo" pense "global" (humains, animaux, planète), social (modes de vie, de recherche, de production, de transport/livraison, dignité de l'être humain et respect de ses droits fondamentaux) et "durable" (sur le long terme). Vous faites pas avoir!

Sans parabens : On appelle "parabens" certains composants de nos produits courants, notamment dans les cosmétiques : éthylparaben, méthylparaben, propylparaben etc... tout ce qui finit en "paraben" (c'est écrit sur l'étiquette dans les ingrédients, en tout petit petit petit...).
Ce sont des produits pétrochimiques, des dérivés du pétrole!, qui servent à améliorer la conservation, la texture et la tenue de toutes sortes de crèmes, déo, fonds de teint etc...
Outre leur toxicité de base pour la planète due au fait que c'est des dérivés de pétrole, les parabens ont été mis en cause de nombreuses fois dans l'apparition et l'augmentation du nombre de cancers. Par exemple, l'augmentation du nombre de cancers du sein va de paire avec la "démocratisation" du déodorant...
Des produits sans parabens, c'est donc toujours mieux! Mais pareil que pour qui se revendiquent "écolo" : un produit sans parabens n'est pas forcément idéal : il peut ne pas être bio, être fabriqué dans des conditions déplorables, être testé sur les animaux, être livré/transporté sur des milliers de kilomètres...

OGM : Organismes Génétiquement Modifiés.
A la base, un idéal : modifier génétiquement un individu pour qu'il soit "parfait"...
Son application dans l'industrie agro-alimentaire : le mythe de la Corne d'Abondance! C'est-à-dire modifier le patrimoine génétique d'un fruit, d'un légume, d'un animal pour qu'il soit plus gros, mûrisse plus vite, grossisse plus vite, soit insensible à certains germes ou maladies, repousse les insectes, se reproduise plus vite etc...
C'est sûr, 8 milliards de bouches à nourrir, ça suscite certaines ambitions! Ainsi, on nous promet que les OGM sont l'avenir de l'Humanité, qu'ils règleront le problème de la faim dans le monde (à ce que je sache, le budget du film Avatar aurait pu régler le problème de la faim dans le monde pour les 10 prochaines années, pourtant ça a pas été fait...), et qu'ils seront indispensables à notre survie.
Ce qu'ils oublient de nous dire, c'est que Dame-Nature déteste qu'on fasse joujou dans son labo!, et qu'un jour elle va se fâcher tout rouge : on se fera décimer par des virus super-mutants ou on se fera bouffer par des vaches à trois têtes, faudra pas s'étonner hein...

Non-testé sur les animaux / sans produits et sous-produits d'origine animale : On peut débattre de l'utilité, l'inutilité ou l'éthique des tests sur les animaux dans le cadre de la recherche médicale, pour soulager des souffrances ou guérir des maladies. Mais tester la toxicité de produits cosmétiques, de maquillages, de colorants de tissus de meuble, de fringues ou je ne sais quoi encore sur des animaux : non!
Exigez AU MAXIMUM des produits non-testés sur les animaux.

Pour les produits sans composants d'origine animale, c'est différent...
- S'il s'agit de tuer des animaux uniquement pour en récupérer un "ingrédient", non! Par exemple, chasser des baleines pour en récupérer la graisse, non alors!
- Mais s'il s'agit, comme chez les Indiens d'Amérique par exemple, d'utiliser ce qu'il reste d'un animal déjà mort (mort naturellement ou tué pour se nourrir) pour en faire quelque chose : oui pourquoi pas! Bijoux, ustensiles et outils, fringues etc... en peau d'animal, en os, en corne, en fourrure... ça permet de recycler et diminuer les déchets, ça offre une "seconde vie" à l'animal. Et c'est naturel!
C'est bien plus "écolo" que de porter des fringues en polyesther ou en nylon! (fabriqués à base de pétrole...)
A noter concernant la fourrure et les habits en peaux/cuirs : Il faut faire la différence entre le défilé haute-couture avec peaux de léopards ou les manteaux en vison pour bourgeoises qui s'la pètent et les fringues en cuir de vache tuée pour être mangée...!
Dans les premiers cas, les animaux sont élevés (ou braconnés) uniquement pour être tués pour leur fourrure.
Dans le deuxième cas, il s'agit plutôt de récupérer ce qui est récupérable sur un animal déjà mort : puisqu'une vie a été ôtée, autant que ce ne soit pas inutile, et ne pas faire de "gaspillage". Et dans l'idéal, la vie et la mort de l'animal doivent se dérouler le plus agréablement et sans douleurs possibles. Mais ça, dans la nature par exemple, ça dépend pas toujours de nous hein...

Fibres naturelles et colorants naturels : Chanvre, lin, coton, laine, soie... sont bien plus écolos que les fibres de synthèse (pour beaucoup issues de l'industrie pétro-chimique). De même, si vous pouvez privilégier les colorants naturels, hein, c'est pas plus mal
A noter pour les fringues en coton : bien que le coton soit naturel, avoir des fringues, du linge de maison etc... en coton n'est pas très écolo... Pourquoi? Parce que les champs de coton sont de vrais papiers buvards!, ils nécessitent de grandes quantités d'eau : fabriquer un t-shirt 100% coton nécessite 100 litres d'eau!!!! Pas si écolo que ça finalement...

Qu'il s'agisse de l'achat d'un simple shampooing ou de la réflexion pour une société meilleure, il ne faut pas penser qu'au produit mais aussi à tout ce qu'il y a AUTOUR : packaging en plastique, recherche/production/transport/distribution polluants ou toxiques, cadeaux made in taiwan glissés dans le colis de vente par correspondance, et autres détails foireux...

Y'en a du boulot pour l'avoir ce monde écolo! Courage courage...!
avatar
AhCaSuffit
Modo de l'Extrême
Modo de l'Extrême

Messages : 60

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum