Infos télé : toujours aussi décalées par rapport à la réalité...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Infos télé : toujours aussi décalées par rapport à la réalité...

Message  La Bonne Fée le Lun 19 Avr - 8:23

Excellente chronique "La Petite Semaine" du 16 avril 2010, résumant bien toute la problématique des "médias" et de l' "information" : on savait déjà que les JT et autres journaux ont une bonne grosse tendance à nous mentir, nous balader, ou être totalement décalés par rapport à la réalité, mais parfois (souvent même) ça frise le grotesque, voire l'obscène.

Exemple :


avatar
La Bonne Fée
Bandit des grands chemins
Bandit des grands chemins

Age : 540
Messages : 160

Revenir en haut Aller en bas

Re: Infos télé : toujours aussi décalées par rapport à la réalité...

Message  mims67 le Lun 19 Avr - 9:41

ben là, ce que ça "dénonce", c'est surtout la juxtaposition de deux infos genre l'école saccagée et l'école à Haïti... Non ? ou j'ai mal compris ?
Déjà vu ça dans "mon oeil", très bonen chronique sur France 2, dans 13h15 le samedi... à ce moment là, on déversait du lait sur les champs en France et je sais plus quel pays d'afrique vivait sa plus dure sécheresse avec images de vaches mourrant de faim...

mais j'ai pas compris le titre de ton sujet...du coup...
avatar
mims67
Bandit des grands chemins
Bandit des grands chemins

Age : 48
Messages : 113

Revenir en haut Aller en bas

Re: Infos télé : toujours aussi décalées par rapport à la réalité...

Message  La Bonne Fée le Lun 19 Avr - 13:38

Heu je suis pas sûre d'avoir compris ce que tu voulais dire mims alors je vais essayer de mieux m'expliquer

Pour mieux comprendre il faut peut-être déjà savoir ce que c'est exactement que cette vidéos


Tous les soirs sur Canal Plus il y a "Le Grand Journal", une émission de Denisot. Dans le cadre de cette émission, chaque vendredi Bruno Donnet (la voix masculine que l'on entend) réalise un petit montage (la vidéo qui est là, sauf l'écran noir au début et à la fin ça c'est rajouté par l'internaute pour présenter la vidéo) intitulé "La Petite Semaine".

Il y reprend l'actualité de la semaine, archives des autres JT à l'appui, selon une thématique qu'il choisit.
"La Petite Semaine" est donc une compilation des autres médias, de comment ils ont traité l'actu etc...
Bruno Donnet utilise ces archives des autres journaux pour étayer son argumentaire, illustrer ses propos, dénoncer ce qu'il a à dénoncer, mettre le doigt sur telle ou telle problématique (qu'il s'agisse de l'actualité en elle-même ou de comment elle a été traitée par les médias).
Je ne suis pas toujours d'accord avec lui, mais pour "La Petite Semaine" du 16 avril dernier je suis 100% d'accord ! C'est pour ça que j'ai posté la vidéo de sa chronique ici d'ailleurs , je la trouve symbolique de la problématique des journaux et de comment ils traitent l'actualité, à savoir sans discernement et souvent en total décalage avec la réalité.

Ce que je voulais souligner, c'est exactement ce que souligne la vidéo que j'ai mis et les exemples qui sont dedans, comme :
1 - les médias ont relayé l'info du gouvernement comme quoi les sinistrés de Xynthia seraient indemnisés par le fonds Barnier, alors que en réalité le fonds Barnier est vide (révélé par le Canard Enchaîné, puis repris ensuite par les autres médias qui devaient se sentir bien cons d'avoir annoncé l'inverse la semaine dernière, sans même vérifier !) ;
2 - un des manifestants/sinistrés en colère compare sa situation à celle des déportés, alors que (décalage) dans la même semaine on fêtait la commémoration de l'Holocauste (les médias qui ont filmé ce manifestant douteux n'étaient pas obligés de diffuser sa connerie au JT !!) ;
3 - les médias ont présenté la mort du président polonais (et de son armée
) comme une grande perte pour l'Humanité, ont montré des images de polonais endeuillés et en larmes prétendant que c'était "le meilleur président qu'on ai eu" alors que (décalage) c'était connu que Lech Kaczynski était un catho facho réac' raciste, homophobe, contre l'avortement, pour la peine de mort etc... aucun JT ne l'a rappelé aux téléspectateurs, à part Arte !!
4 - une école brûle à Claye-sous-Bois : comme le dit Bruno Donnet dans la vidéo "c'est fâcheux évidemment, mais rassurez-vous : (extrait de Jt) "personne n'a été blessé, l'établissement était désert" ".
On aurait pu en rester là niveau information, mais non : les JT ont préféré jouer la carte de la sur-dramatisation... Images de personnes en pleurs ou le mouchoir au nez, interview de mères effondrées car les enfants "ils n'ont plus aucun souvenir de cette année, de tout ce qu'ils ont fait en cours d'année ils ont plus rien" (pauvres gosses : adieu sculptures de pâte à sel, tables de multiplication en coloriage et autres colliers de nouilles : le deuil sera long, trèèès long...
).
Bruno Donnet souligne le décalage du traitement dramatique de cette information en rappelant la réalité, vraiment dramatique elle!, des enfants haïtiens qui ont tout perdu : école, mais aussi parfois famille, amis, proches, maison... pourtant, ils ne sont pas en pleurs à se lamenter sur leur sort, et les psys du rectorat on les attend toujours là-bas...
Bref le traitement médiatique dramatique de ce fait divers (l'incendie de l'école de Claye-sous-Bois) est parfaitement grotesque, et surtout indécent.
5 - Le Vatican qui dit "il y a un lien entre pédophilie et homosexualité" (????!!!) et dans la même semaine, il y avait une manifestation à Berlin d'anciennes victimes d'attouchements et de viols perpétrés par des hommes d'Eglise... (remarquez même sans la manif dans la même semaine, les propos du Vatican sont très sérieusement "décalés" ! pour rester polie...). No comment...


Et des décalages comme ça il y en a des milliers, le plus symbolique pour moi (ne figure pas dans la vidéo) c'est celui qui revient régulièrement sur nos écrans de télévision : l'usager SNCF pas content pendant les grèves et qui crie à "la prise d'otage"...
Je vois pas pourquoi les journaux n'ont de cesse de reprendre ce propos grotesque... et puis ça me met vraiment en rage : une prise d'otage, et puis quoi encore... Put... ils mériteraient d'être vraiment pris en otage un de ces jours, juste pour voir le "décalage" entre leurs propos et la réalité ! Prise d'otage... j't'en foutrai moi d'la prise d'otage !

Bref ce que je critique, ce que je dénonce, c'est leur manière aux journaux de traiter l'info avec désinvolture et irresponsabilité, sans tenir compte de la réalité, en commentant l'actualité avec la même pertinence que des collégiens en train de faire du shopping ou que des commères de quartier posées chez le coiffeur...


Qu'il y ait plein de cons avec des propos cons ou des réactions connes, je le concède.
Mais que des journalistes, des rédactions de journal !, les utilise dans les informations, ça non !!

Ils sont sensés élever le niveau du débat, m...
!


Du coup je crois qu'on parle pas de la même chose ; ce dont toi tu parles, si j'ai bien compris, c'est quand les journaux télévisés ou reportages juxtaposent des choses qui sont disproportionnées les unes
par rapport aux autres. C'est quand, dans un même journal télévisé ou unmême reportage, on compare des choses pas comparables, comme par exemple montrer des enfants de 8 ans qui se défoncent avec de la colle dans les favellas brésiliennes, puis enchainer avec un ado de 17 ans qui habite en région parisienne et fume des joints le samedi soir avec les copains. Autre exemple que j'avais déjà vu, dans une émission il y avait une nana qui était contre les claques données aux enfants, et elle comparait ça à la violence de graves cas de maltraitance, où les enfants étaient frappés jusqu'à en avoir des fractures...
C'est un artifice grossier pour faire du sensationnalisme, et effectivement c'est assez habituel - hélas - dans nos journaux et émissions à "sensation".
avatar
La Bonne Fée
Bandit des grands chemins
Bandit des grands chemins

Age : 540
Messages : 160

Revenir en haut Aller en bas

Re: Infos télé : toujours aussi décalées par rapport à la réalité...

Message  Fifou Le Fou le Lun 19 Avr - 19:37

Trop bien
J 'adore l'enchainement de la prof haïtienne qui dit à propos de ses élèves qu 'ils ont vécu quelque chose de grave mais qu' ils doivent retravailler parce que la vie continue, et la voix off qui dit " alors ça au Claye sous Bois ça les dépasse " avec la petite dame qui dit en pleurant "j'comprends pas"
Pour le reste c'est bien vu aussi
avatar
Fifou Le Fou
Brigand
Brigand

Messages : 83

Revenir en haut Aller en bas

Re: Infos télé : toujours aussi décalées par rapport à la réalité...

Message  mims67 le Mar 20 Avr - 9:46

ok, bien compris sauf que....

si on ne peut plus parler des "petits bobos" quand il y a un gros malheur, ben alors on ne parle plus que des catastrophes genre Haïti... parce que tout le reste, à côté, forcément, c'est de la gnognote...
oui, sauf que...


pour les enfants de l'école en question, c'est dramatique. Perso, je serais instit dans l'école, je crois que j'en pleurerais aussi...De rage sans doute, de voir tout saccagé, tout le boulot accompli, etc... de tristesse aussi en me disant qu'on vit vraiment dans un monde de brute. Et pour un enfant, c'est un drame de vivre ça... C'est moins pire qu'en Haïti ? Bien sûr ! Et j'espère bien que les élèves de cette école n'auront pas à vivre pire que ça...
Mais ça me rappelle ma grand-mère qui me disait, quand je n'avais plus faim "pense à ceux qui n'ont pas à manger". Non mami, désolée, si j'avais évité de penser au pie et si je m'étais écoutée, je ferais pas 100 kilos...
Mais je m'égare.

Perso, ça m'énerve énormément qu'on ne reconnaisse pas mes bobos sous prétexte qu'il y a des gens qui souffrent plus ailleurs. Je suis du genre solidaire, généreuse, j'aide dès que je peux, mais quand ça va pas, je m'occupe d'aller mieux, et c'est pas en me disant que d'autres meurent de faim que j'ai moins la dalle à 11h30...
C'est peut-être un chouia égoïste, sans doute que ça ne colle pas avec les belles idées et les beaux idéaux véhiculés en ces lieux, mais bon...

Quant aux journalistes qui sont sensés élever le niveau du débat, il me semble justement qu'un journaliste (pas un éditorialiste, un journaliste) doit relayer l'information, pas la commenter... Alors y'a des choix rédactionnels douteux, sans doute... On fait le choix du journal qu'on regarde aussi ; perso, je zappe TF1, je préfère France 2... Mais le journaliste est là pour chercher l'info (et la vérifier, celà va sans dire) et pour la présenter, pas pour la commenter ou pour faire passer son opinion...
Sinon, plus aucun journaliste de gauche ne passerait de reportage sur le Front National (ce serait pas plus mal, certes, mais un chouia "sectaire").
Quant à la juxtaposition, ben y'a que les chaines d'info en continu qui peuvent se permettre de laisser de la place : elles en ont...

Suis peut-être naïve mais, voilà mon opinion...
avatar
mims67
Bandit des grands chemins
Bandit des grands chemins

Age : 48
Messages : 113

Revenir en haut Aller en bas

Re: Infos télé : toujours aussi décalées par rapport à la réalité...

Message  La Bonne Fée le Mer 21 Avr - 2:10

Oui mais les petits bobos et galères, on en parle d' INDIVIDU à INDIVIDU, entre nous.
C'est pas aux journaux de le passer aux infos, car par définition c'est pas de l'info, au sens "sociétal", et les informations télévisées sont bien faites - en théorie - pour la société, et non pour un individu unique qui disposerait d'infos "à la carte" pour émoustiller ses propres intérêts.

C'est pas qu'il faut pas se plaindre, mais un peu d'humilité, de prise de recul et de jugeotte de la part des journaleux et éditorialistes ne ferait pas de mal !

Je peux te présenter la même "information" de l'école incendiée tout à fait différemment :

"Et maintenant, un reportage sur la ville de Claye sous Bois, où une école primaire a été incendiée. Malgré l'intervention rapide des Pompiers, le feu a presque intégralement détruit l'école, qui restera donc fermée. L'origine de ce feu n'a pas encore été déterminée, et les conditions d'accueil et de scolarisation des enfants reste aussi à organiser. La population est évidemment assez choquée, même si, rassurez-vous, aucune victime n'est à déplorer car l'établissement était vide au moment de l'incendie."
Tu mets ces phrases en voix-off sur fond d'images des ruines de l'école, des gens un peu rassemblés devant et hop, la voila l'information.

Mais aller nous interviewer des pauvres mères de famille éplorées et toutes chamboulées, c'est sensé apporter quoi comme information ??
Bien évidemment qu'elles sont un peu choquées et qu'il y en a même qui pleureront, on s'en doute...


Mais quel intérêt de nous les montrer chouinantes et dans cet état ?
(et au passage bravo le repère pour l'enfant "traumatisé" : voir sa mère en pleurs alors qu'il y a ni danger, ni blessé ni mort ; elle va bien l'aider à se remettre, c'est certain... elle lui sera d'un grand secours le jour où il se cassera une jambe, ou pire. J'ai toujours préféré les mamans "wonder-woman / mc gyver" qui t'apprennent à te relever et grandir aux mamans "oh mon pauvre petit chou", parce que tout simplement y'en a une qui est capable de te sauver la vie en cas de pépin, de réagir efficacement, et l'autre non. Et je suis contente d'avoir eu une mère plutôt de la première catégorie !)

Quitte à interviewer quelqu'un, n'aurait-il pas été plus digne et intéressant de trouver une personne disant : "heureusement il y a pas de blessés" (y'a bien quelqu'un qui l'a dit ou pensé là-bas !) ou : "c'est les enfants qui vont être contents, y'aura pas école !" histoire de dédramatiser et aider les enfants, et la communauté scolaire d'ailleurs, à passer le cap ?
Est-ce que c'est pas mieux pour un gosse d'entendre ça plutôt qu'une névrosée notoire du genre "oh mon pauvre chou tu te rends compte si toi et tes camarades de classes aviez été à l'intérieur, quelle horreur vous seriez morts brûlés vifs !! Viens faire un câlin à maman..."

J'exagère un peu, mais à peine.

Les instit' et le personnel de l'école, oui je comprends qu'ils puissent pleurer : c'est leur outil de travail, leur environnement familier depuis des années et des années qu'ils ont perdu, énormément de souvenirs.
Les enfants aussi, les plus sensibles regretteront les souvenirs de l'année... mais tous les autres ils ont du sauter de joie en se disant qu'il y avait pas école oui ! Au pire ils vont se poser des questions du genre "au fait juste au cas où, la maison elle risque pas de prendre feu hein ?!" et hop, pédagogie, on rebondit ! sur les règles élémentaires de sécurité incendie, et on en profite pour faire le tour de ces questions de prévention avec son enfant.
Mais en tant que mères de famille, elles pleurent pour quoi elles ?! Par "solidarité" avec son enfant, qu'elle présuppose traumatisé et triste ??! Ouhla, il est temps de couper le cordon ombilical là, et que chacun reprenne sa propre vie psychique !... ça devient urgent !

Personnellement, on me dit que l'école de mon gosse a brûlé, je panique : des victimes ? des blessés ?? non, ouf ! Vient ensuite le mode "Sherlock Holmes" : késkicé passé ?! Puis le mode "galère" : zut, où je vais le déposer mon gamin ???! comment on fait pour sa scolarité ???! mais je doute d'avoir la réaction des femmes qu'on nous a montré au JT...

Alors c'est pas qu'on peut pas se plaindre des petits bobos, d'ailleurs avec quelques copains-copines ont se fait des sessions entières sur ce thème! mais on le fait en toute connaissance de cause, en sachant que c'est puéril et égoïste, que c'est juste pour vider notre sac et offrir un peu de relaxe à nos cerveaux surchauffés par toute la misère et la m. du monde qu'on côtoie à longueur d'année, jour après jour après jour...
On se le dit : "bon je vous préviens, rien à voir avec des sans-papiers à sauver ou un projet révolutionnaire à monter, ni même le monde à sauver ! mais là il faut que je parle de moi et de mes petits problèmes !! parce que nous le valons bien " lol
On en fait pas une information de journal télévisé...

Bref je viens d'un milieu plutôt difficile, et je ne supporte pas le type de réaction de ces mères qu'on voit dans le JT, je supporte pas ces êtres humains si vides d'expériences, de vie en somme, que le moindre obstacle leur semble une montagne infranchissable. C'est ridicule, c'est grotesque, et ça se fait pas.

Quand j'étais gosse j'étais à l'hôpital. On y avait une "école" dans des préfabriqués (l'hiver il faisait tellement froid qu'on gardait nos cagoules et nos moufles ! vous avez déjà essayé d'apprendre à écrire avec des moufles ??! ) Parfois, pas chaque année mais presque, l'un des élèves de la classe mourrait, ou n'en était vraiment plus très loin (myopathie, mucoviscidose, et d'autres maladies pas cool au nom imprononçable). Pas une fois on a vu les parents, les maitres et maitresses ou les infirmières pleurer et réagir comme ces mères de Claye sous Bois. Pas une fois. Parfois on voyait bien qu'ils avaient les yeux rouges, on savait. Mais jamais on a eu droit à des pleureuses ou des discours dégoulinant de guimauve comme les mères de Claye sous Bois (ou du Téléthon d'ailleurs, dont le message combatif devient de plus en plus "complaintif"...), jamais de chez jamais.
Et qu'on nous envoie des psys, c'est jamais arrivé non plus d'ailleurs... On allait aux toilettes se cacher pour pleurer, on en parlait en petits groupes entre nous, parfois avec le prof ou une infirmière. Et la vie continuait, inéxorablement.

Alors certes, ces petites mères de Claye sous Bois ont le droit d'être impressionnables et fragiles, mais j'ai moi, avec tout ce que j'ai vu, connu, subi, et morfle encore, j'ai plus que gagné le droit de me foutre de leur gu. , de trouver leur comportement honteux et indigne, et de les "houspiller" pour rester polie.
Je trouve leur réaction infantile, grotesque, et dangereuse pour l'équilibre de leurs enfants (c'est elles qui vont les traumatiser à force de pleurer et réagir aussi inefficacement à chaque problème).
Et je trouve indécent le traitement médiatique qui en a été fait, notamment à travers le choix de diffusion des images de ces femmes aux réactions tout à fait inutiles et disproportionnées.
Le JT c'est le JT, c'est pas la pause-café avec les potes.

Enfin voila pour mon avis personnel que je partage avec moi-même...
avatar
La Bonne Fée
Bandit des grands chemins
Bandit des grands chemins

Age : 540
Messages : 160

Revenir en haut Aller en bas

Re: Infos télé : toujours aussi décalées par rapport à la réalité...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum